by

Que vos enfants aient trois ans ou treize ans, faire en sort qu’ils aient du plaisir à faire de la voile est la meilleure prescription pour le succès de vos sorties. Voici 5 conseils pour bien préparer les enfants à faire de la voile.

Le but est de s’amuser. Les jeunes enfants n’ont que faire de tous les aspects techniques de la voile. Gardez bien cela en tête. Considérez vos premières sorties en catamaran Hobie comme si vous alliez faire du trampoline au parc. Laissez-les sauter sur le trampolin et utiliser le bateau comme un terrain de jeu. Laissez-les y aller et grimper partout. Cela les familiarisera avec le bateau. Bientôt, ils le considèreront comme un endroit amusant.

Ramener tout à l’essentiel. Demandez-leur d’où vient le vent, et montrez-leur comment l’exploiter. Il faut rendre les choses concrètes. Utilisez des objets de la vie quotidienne comme les main, une feuille d’arbre, une poignée de sable pour montrer la puissance du vent.

Rendez les choses accessibles et amusantes. Laissez-les tirer sur les cordages et tenir la barre. Ils ne sont pas là juste pour la balade, rendez-les acteurs de la sortie. Donnez-leur quelque-chose à faire. Impliquez-les dans tous les aspects de la sortie, depuis le montage du bateau jusqu’au rangement du bateau à la fin de la journée.

Préoccupez-vous de leur confort. Laissez-les choisir leurs gilets. Demandez-leur lesquels ils veulent et choisissez les bonnes tailles. S’ils pensent avoir l’air cool dans leur gilet, ils les porteront sur la plage. Habillez-les de façon appropriée, avec des manches longues et des chapeaux bien ajustés sur leurs têtes. Choisissez le jour ; partez sur l’eau quand l’air et l’eau sont chauds. Les jeunes enfants n’apprécient guère le froid.

La sécurité d’abord. Les jeunes enfants qui s’initient à la voile ont besoin de savoir très précisément qui fait quoi. Sous forme de jeu, demandez-leur de dire qui est le chef, qui est le capitaine. Choisissez pour les premières sorties des jours où il y a peu de vent, et augmentez graduellement la difficulté avec des conditions de vent plus stimulantes. Gardez à l’esprit que ça doit rester un plaisir, et ne pas être vecteur d’angoisse.